Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

palais de l'Elysée

Enorme fiasco informatique et perte sèche de plusieurs centaines de millions d'euros d'argent public.

En cause: l'ONP (opération nationale de paie), paiement informatisé des 2,5 millions de fonctionnaires de l'Etat. Nicolas Sarkozy l'avait mise en place en 2007. But recherché, suppression de 3 800 postes sur 10 000 fonctionnaires attachés dans ce service et économie de 190 millions d'euros annuels.

La Sarkozie avait confié le pot de confiture à ses amis du privé: Accentur, Ibm-Steria, Capgemini, Micropole, Bull ou Bearing. Seulement, Sarkozy toujours à l'Elysée, le plan ONP accuse un retard de 15 mois et on rajoute 9 millions d'euros au pot de confiture fort de 170 millions d'euros (toujours de l'argent public).

François Hollande, également favorable à la réduction des fonctionnaires, ne touche pas à l'ONP. Pour autant, à l'été 2013, son premier chambellan mande un rapport à Jacques Marzin, patron des services informatiques de l'Etat. La bafouille n'est pas rendue publique. Oui, la transparence n'étouffe pas François II. Or, en cette année 2014, on apprend que l'ONP est suspendue sine die (enterrée).

 

Et voilà comment entre 500 millions et 1 milliard d'euros d'argent public se sont envolés par la fenêtre. Enfin, ils sont redescendus directement dans les poches des patrons de l'informatique.

Vous l'avez compris, il n'y a aucune morale à cette histoire. Les capitalistes n'en ont jamais.

Commenter cet article

sorcière and co 13/03/2014 18:20

cet argent gaspillé devrait être retenu sur les emoluments de sarkozy et de hollande, ce ne serait que justice