Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le Conseil national des Barreaux, représentant les 60 000 avocats de France (d'après son site), a condamné deux fois plutôt qu'une que maître Herzog, du Barreau de Paris et avocat de Nicolas Sarkozy, ait été écouté "pendant plusieurs mois dans des conditions vivement critiquables" par la police mandée à cet effet par un juge d'instruction, dans le cadre d'affaires concernant son client. (Nicolas Sarkozy est ex-locataire de l'Elysée pour ceux qui ne suivraient pas).

Dans quelles affaires? Le communiqué vengeur ne le précise pas. Mais le Conseil national des Barreaux doit le savoir. Peut-être par le biais de Zorro, le justicier masqué?

Bref, ledit conseil condamne fermement ce détournement des procédures à l'encontre de maître Herzog. et ce au nom "du secret professionnel des avocats (qui) est général, absolu et sans limite dans le temps." Secret protégé par l’article 226-13 du Code pénal, dixit son communiqué. Question, Pourquoi personne, parmi les gens à la robe noire, ne porte plainte pour cette infraction au Code pénal?

 

Bon, le communiqué semble-t-il des amis de Zorro, le justicier masqué dit aussi: "Exceptionnellement, un avocat peut être placé sur écoutes par un juge seulement si des indices, qui doivent être obligatoirement préalables à la décision, permettent de penser raisonnablement que cet avocat a participé à une infraction comme auteur, coauteur ou complice. "

Ledit Conseil semble être dans les petits papiers de quelqu'un (peut-être Bernardo, l'ami de Zorro le justicier masqué, non pas lui, il est muet, un autre alors) pour tout savoir sur le pourquoi du comment pour s'insurger. Mais là encore, chut, secret professionnnel. Pour autant, ceux se rangeant derrière leurs robes noires appellent "les pouvoirs publics à clarifier d’urgence cette inquiétante atteinte au bon fonctionnement de notre démocratie."

Merde, voilà-t-y pas que François II essayerait de rétablir la monarchie absolue de droit divin avec le capitalisme par-dessus le marché?

 

Alors, voilà ma conclusion: un avocat, même le ténor de chez les ténors des Barreaux n'est qu'un auxiliaire de Justice. Jamais un magistrat disant le droit et sanctionnant lorsqu'il y a infraction à la Loi. De plus, un juge d'instruction agit dans le cadre de la Loi. Et si ce n'était pas le cas, des instances existent pour corriger et même annuler cet abus. Maître Herzog les saisira-t-il?

Enfin, admettons que mon avocat particulier soit écouté par la police judiciaire mandée par un magistrat instructeur. Non, c'est bêta. je n'ai pas d'avocat particulier à mon service exclusif. Serait-ce parce que je ne suis pas un hors-sol et que Notre République ignore que tout citoyen naisse libre et égal en droit? Et c'est peut-être ceci qu'il faudrait changer dans notre mauvaise société qui ne privilégie que les hors-sol, non?

Et le problème, dans cette affaire d'écoutes, n'est pas aussi de savoir si la ministre de la justice en était au courant, mais si Nicolas Sarkozy est un "homme en bande organisée". En effet, comme l'écrit Médiapart:"Jamais sous la Ve République un système présidentiel n'aura été cerné de si près par des juges anticorruption. Conseillers, collaborateurs, ministres, amis, magistrats, grands flics, hommes d’affaires… et désormais avocat. Toute la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy a eu affaire à la justice et à la police ces deux dernières années."


 

Commenter cet article