Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Madame Najat Belkacem est la ministre, adoubée par François II, qui est sensée se creuser les méninges pour que les droits des femmes avancent dans notre pays. Vous ne le saviez pas? Ma foi, c'est un peu normal vu que ça lambine de ce côté-là. Pour commencer, au sein du ministère des Droits des Femmes, il n'y a pas la parité entre les conseillers hommes et les conseillers femmes, c'est dire. Bon, me direz-vous, ceci n''est qu'une affaire entre hors-sols. Mais dans la France d'en-bas, où en est-on?

Sur l'orientation scolaire, la part des filles en terminale Littéraire est de 79, 2 %. En Siences et tecnologies de la santé et du social, elle culmine à 91,9%. Par contre en terminale Scientifiques, les filles ne sont que 45,5%. Trouvez l'erreur. Surtout qu'en vous saurez que madame George Pau-Langevin est la ministre socialiste chargée de la Réussite éducative.

Et côté boulot? Il y a toujours 27% d'écart salarial entre les hommes et les femmes. 17% des métiers sont réellement féminins. encore que ce pourcentage est à la sauce de l'Elysée, puisqu'il concerne des professions avec entre 40 et 60% d'hommes et de femmes. Et si dans le secteur privé, 50% des salariés sont des femmes, 80% des cadres sont des mâles de chez mâle.

 

Mais madame Najat Vallaud-Belkacem n'a-telle pas fait voter une loi pour arranger tout ça? Oui,  c'est la 7e qui parle d'égalité entre homme et femme. Au 15 juillet 2013, le ministère des Droits des femmes s'est enthousiasmé que plus de 400 entreprises avaient été prises en défaut. Mais sur ces plus de 400 entreprises, il y eut 396 mises en demeure et 4 pénalisées d'un montant égal au maximum à 1% de la masse salariale. Le patronat en tremble encore! Enfin, sachez qu'une femme sur 5 est harcelée au travail.

Voilà, pour les travailleurs, plus généralement pour les femmes au travail, le changement ce n'est pas pour maintenant. Ne l'oubliez pas le 23 mars 2014, pour le premier tour des municipales.

Commenter cet article