Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Furax qu'il est le chambellan de l'Elysée chargé du redressement productif. Il était parti faire un petit tour du côté des Vosges, là où l'industrie textile française a toutes les peines du monde pour lutter contre la concurrence libre et non faussée organisée par la grande distribution de France qui sous-traite dans des pays sous-développés. On se rappelle de l'usine du Bengladesh et ses milliers d'ouvrières ensevelies dans les décombres qui s'échinaient pour de grandes marques notamment made in France.

Et que préconise-t-il notre bateleur patenté des foires? Arnaud Montebourg promet ni plus ni moins un "bon coup de pied aux fesses, ça fait toutes les lois. (...) On va les convoquer et on va leur dire: 'Voilà, vous m'aviez dit ça il y a un an, j'observe que ça n'est pas le cas. Il n'est pas besoin de prendre des décrets, de faire des lois'", a-t-il ajouté.

 

On serait à un spectacle de marionnettes, on applaudirait certainement quand Guignol bastonne l'autorité bête et méchante. Mais là, c'est de politique industrielle qu'il s'agit et des milliers d'emplois qui sont dans la balance, quand dans le même temps le chômage et la précarité ne faiblissent pas. Et voilà ce que préconise Cocorico-Montebourg: des coups de pied aux fesses! Mais surtout aucune loi ni décret pour ne pas ennuyer les capitalistes.

Les patrons, avant d'aller aujourd'hui palabrer avec la CFDT et le gouvernement sur le pacte de responsabilité Hollande-Gattaz, ont essuyé leurs larmes. Oui, ils veulent faire bonne figure, tant ils se sont esclaffés de rire aux propos de Cocorico-Montebourg.

Un des guignols, avec son bonnet breton Armor-lux made in England. Devinez qui c'est?

Commenter cet article