Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est une énième reculade du gouvernement. Mais vous ne la trouverez pas à la une dans les médias. Peut-être qu'elle sera dans la rubrique des chiens écrasés, et encore en dernière position. Ignoble pour la France dans le top 5 des pays les plus riches du monde.

 

En 2005, la loi ordonnait aux établissements accueillant du public de se mettre aux normes pour accueillir les handicapés. Enfin, Jacques Chirac, depuis le palais de l'Elysée, avait donné du mou à sa loi-phare: un délai de 10 ans pour respecter la loi; sinon, dans les cas vraiment impossibles, par exemple, une boulangerie de petite taille, créer un service à domicile. Ne riez pas, ainsi était la loi!
 
Il y a 10 jours, l'Association des partalysés de France, ne voyant toujours rien venir pour 2015, publiait son baromêtre annuel : à peine plus de la moitié des écoles et seulement 42% des réseaux de bus accessibles aux personnes à mobilité réduite. En 2012, un rapport de l'Inspection générale des affaires sociales évaluait à 15% le nombre d’établissements recevant du public aux normes. Du coup, Marie-Arlette Carlotti, chambellan chargée des Personnes handicapées (avec un P majuscule dans son titre) qualifiait cela de "lamentable" et assurait «maintenir le 1er janvier 2015 comme date butoir mais avec un nouvel échéancier intermédiaire pour maintenir la pression sur tous les acteurs.»
 

 

Mais paf dans le pif de Marie-Arlette Carlotti, Jean-Marc Ayraultport de notre dame de Hollande annonce, ce mercredi, un report sine die. Les commerces de proximité ou cabinets médicaux auront 3 ans de rab. Six ans pour les mairies, écoles, chaînes d’hôtellerie et de commerce. Et jusqu’en 2024 pour la SNCF...

 

Vous voulez vraiment que je vous fasse un commentaire?

Commenter cet article