Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Fongombault, dans le département de l'Indre, petit village de 259 âmes. C'est aussi là que s'élève l'abbaye Notre-Dame de Fongonbault, un joyau de l'art roman et haut-lieu de la messe en latin chantée en grégorien. Dans ce petit bourg de l'Indre, 2 moines de cette abbaye siègent au conseil municipal depuis des lustres. C'est sans doute normal vu qu'ils représentent un tiers des Fongombaldiens. Et après tout me direz-vous, s'ils respectent l'esprit de la loi de 1905 séparant l'église catholique de l'Etat.

 

Pour les prochaines municipales, une liste se présente contre celle du maire divers droite Jacques Tissier et des 2 bénédictins. Elle a esté devant le tribunal d'Instance de Châteauroux pour faire radier 10 moines de la liste électorale et la justice lui a donné raison. En effet, cette dizaine de clercs étaient partis évangéliser les terres du Pas-de-Calais avec armes et bagages saints. Les moines ont été défendu par Me Cyrille Dutheil de la Rochère. Connait-il Ludivine de la Rochère, la présidente de la très réactionnaire Manif pour tous?

 

Pour autant, pourquoi cette indignation contre ces serviteurs du ciel qui ne font que sonner les cloches en chantant en latin? Ces pieux desservants de l'église du pape ont-ils une influence certaine sur la loi républicaine?

Et bien figurez-vous qu'en 2012 et 2013, monsieur le maire proclame publiquement que "la loi naturelle était supérieure aux lois humaines". Par loi naturelle, il faut comprendre le dogme de l'église contre le mariage pour tous et lois humaines, celles votées à ce sujet par la République. De ce fait, le maire déclare de ne pas vouloir marier des homosexuels. Le conseil municipal en délibère favorablement le 24 octobre 2013 en vertu des «origines du monde» ou de «raisons de conscience et de religion». Un seul élu vote contre et deux autres démissionnent. ce ne sont pas les 2 moines. Depuis, le préfet de l'Indre, le 19 décembre dernier, a déposé cun recours contre cette délibération municipale illégale devant le tribunal administratif d'Orléans.

En 2002, dans cette commune, Christine Boutin était arrivée en tête de la présidentielle avec 29,9% des suffrages. En 2012, Nicolas Sarkozy obtenait 40% des voix et la fille de son père 17%.

«Il vaut mieux obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes, quand les hommes se font les ennemis de Dieu», écrit le maire de Fontgombault dans les médias royalistes.

Enfin, l'abbaye de Fontgombault avait hébergé et caché Paul Touvier, lors de sa fuite dans les années 1970. Paul Touvier, ancien chef de la milice lyonaise collaborationniste sous l'Occupation et qui était recherché par les résistants pour ses crimes.

 

Il me semble que ceux qui se rassemblent s'assemblent à Fongombault. Non?

La Milice, police politique de Pétain, participa activement à la persécution des juifs et à la lutte contre la Résistance

Commenter cet article