Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La paix en Algérie n'était pas encore gagnée et les assassins de l'OAS fasciste sévissaient toujours. La petite Delphine Renard est sérieusement blessée dans un attentat qui devait atteindre André Malraux. Le sort de cette enfant, mutilée, aveuglée, soulève alors une grande émotion en France.

La Une de l'Humanité avec la petite Delphine Renard, 4 ans, défigurée

 

A l'appel du PCF, de la CGT et d'autres associations, le 8 février 1962, une manifestation pacifiste est organisée à Paris pour dénoncer les crimes de l'OAS et pour la paix en Algérie. Mais avec l'accord de Charles de Gaulle, président de la République, et de son ministre de l'Intérieur Roger Frey, la police aux ordres de Maurice Papon charge les manifestants.

« TOUS EN MASSE, ce soir à 18 h 30, place de la Bastille »

Les assassins de l'OAS ont redoublé d'activité. Plusieurs fois dans la journée de mercredi, l'OAS a attenté à la vie de personnalités politiques, syndicales, universitaires, de la presse et des lettres. Des blessés sont à déplorer ; l'écrivain Pozner est dans un état grave. Une fillette de 4 ans est très grièvement atteinte. Il faut en finir avec ces agissements des tueurs Fascistes. Il faut imposer leur mise hors d'état de nuire. Les complicités et l'impunité dont ils bénéficient de la part du pouvoir, malgré les discours et déclarations officielles, encouragent les actes criminels de l'OAS.

Une fois de plus, la preuve est faite que les antifascistes ne peuvent compter que sur leurs forces, sur leur union, sur leur action. Les organisations soussignées appellent les travailleurs et tous les antifascistes de la région parisienne à proclamer leur indignation, leur volonté de faire échec au fascisme et d'imposer la paix en Algérie. »

Le texte est signé de la CGT, CFTC, UNEF, SGEN, FEN et SNI. PCF, PSU et Mouvement de la paix sont aussi associés à l'appel.

Parmi ceux qui essaient de se réfugier dans la bouche du métro Charonne, 8 trouvent la mort, ainsi qu'une neuvième à l'hôpital des suites de ses blessures.

  • Jean-Pierre Bernard, 30 ans, dessinateur
  • Fanny Dewerpe, 31 ans, secrétaire
  • Daniel Féry, 16 ans, apprenti
  • Anne-Claude Godeau, 24 ans, employée PTT
  • Édouard Lemarchand, 41 ans, menuisier
  • Suzanne Martorell, 36 ans, employée à l'Humanité
  • Hippolyte Pina, 58 ans, maçon
  • Raymond Wintgens, 44 ans, typographe
  • Maurice Pochard (décédé à l'hôpital), 48 ans

Commenter cet article

caroleone 08/02/2014 09:05

Bonjour Roger,

Dire que tout est à refaire.....
Bel hommage que je reprends en te remerciant.

Amitiés

caro