Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Quand les sportifs étaient aussi des citoyens, 

pas des coffres-forts.

Affiche rouge et ballon rond

Red Star, l'étoile rouge si bien nommée, une équipe de foot de haut niveau, pas que pour les résultats des joueurs, dont un : Rino Della Negra.

LA MÉMOIRE DE RINO HONORÉE

HOMMAGE DU COLLECTIF RED STAR BAUER À RINO DELLA NEGRA
 
Samedi 22 février, le collectif Red Star Bauer organise une journée hommage à l’ancien joueur et résistant audonien, Rino Della Negra, fusillé il y a soixante-dix ans.

Vendredi 21 février 2014, il y a soixante-dix ans, Rino Della Negra était fusillé par les Nazis sur le Mont-Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine), seulement âgé de vingt et un ans. Son œuvre résonne encore du côté du Stade Bauer. Natif de Vimy dans le Pas-de-Calais et de parents immigrés italiens, Rino arrive en région parisienne en 1926 à Argenteuil. Grand espoir du football, le jeune Rino débarque à Saint-Ouen en 1942 au Red Star, tout juste auréolé d’une cinquième couronne en Coupe de France. Discret dans le vestiaire, mais si doué techniquement, Rino dévoile l’ensemble de son talent au sein de la formation audonienne au cours d’une seule saison (1942-1943). Mais très vite, ses priorités changent et sa lutte devenir armée. Un engagement discret, comme il l’a été au cours de sa trop courte existence. Rino ignore alors sa réquisition pour le STO en Allemagne. Le jeune immigré italien s’engage dans la résistance aux côtés des Francs-Tireurs partisans (FTP). Déroutant sur un terrain, Rino l’est tout autant pour l’occupant allemand. Après avoir rejoint le détachement italien des FTP-MOI, commandé par Missak Manouchian, Rino participe à plusieurs manœuvres comme l’exécution du général Von Apt le 7 juin 1943 ou l’attaque du siège central du parti fasciste italien le 10 juin 1943.
Mais la partie touche à sa fin. Rino ainsi que les vingt-trois membres du groupe Manouchian, dont les dix de la tristement célèbre « affiche rouge », sont tous arrêtés le 23 novembre 1943. La suite est malheureusement connue. Son court passage au Red Star ne le laisse pas insensible. Dans une lettre posthume, Rino écrit ses mots : "Envoie le bonjour et l’adieu à tout le Red Star"

Samedi 22 février et à l’initiative du collectif Red Star Bauer, la mémoire de Rino Della Negra sera honorée. Trop souvent, les histoires tombent dans l’oubli. Celle de cet immigré italien ne doit en aucun cas l’être. Ainsi, pour commémorer les soixante-dix ans de son exécution, le collectif Red Star Bauer organise un hommage au Stade Bauer. Une journée qui débutera par les interventions de M. Enrico Persico (président de l’Association nationale des partisans italiens), de Nicolas Ksiss-Martiv (membre de la Fédération gymnique et sportive du travail) et de Roger Guerin (conseiller municipal en charge de l’histoire locale, la mémoire et la culture de paix). Après un fleurissement de la plaque de Rino Della Negra, la journée se terminera par un match amical sur le terrain de Bauer. Cette initiative du collectif permet de ne jamais éteindre l’esprit de ce héros du club et du pays. Et de la transmettre à travers les générations.

Toutes les informations sur la journée de samedi 22 février sur le site du collectif Red Star Bauer.

Loïc Revol

 

Allez aussi sur le site de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail qui lui rend hommage : http://www.fsgt.org/spip.php?article1776

 

On est loin de clother, des ferraris et de ce mercato qui mesure les joueurs à la manière de la dentition des yearlings..

D'un seul coup l'image des sportifs de haut niveau reprend pieds sur le Sol.

De Delaune à  Della Negra, Canaille le Rouge voudrait bien savoir combien de comités directeurs de fédérations sportives se soucient de leur propre histoire et de leur lien avec les mouvements d'éducation populaire qui ont permis le rédémarage de leurs structures malgré des comportements plus que discutables de nombre de leur dirigeants d'alors.

Rédigé par Canaille Le Rouge

Commenter cet article

caroleone 21/02/2014 16:18

Bonjour Roger,

Tu vois, je ne connaissais pas l'histoire de Rino. C'est bien de le mettre à l'honneur aussi originalement, ça marque.

Amitiés

caro