Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est le rapport de l'Ong OXFAM qui l'exprime dans un enquête: 1% des plus riches du monde concentrent plus de fric (110 000 milliards de dollars) que la moitié de la planète soit 3,5 milliards d'êtres humains!

Après la chute du mur de Berlin, la pensée unique dirigée par les USA avait promis paix, démocratie et prospérité pour la terre entière. Sans s'étendre trop, la guerre est partout, la démocratie nulle part dans les pays qui suivent la bannière étoilée de la libre Amérique, quand celle-ci avec l'Otan et la CIA, ses bras armés, n'impose pas son impérialisme dans des états qui n'en veulent pas.

Et des milliardaires toujours plus nombreux: 1 426 possèdent un patrimoine commun de 5 400 milliards de dollars, soit le PIB de la France et de l'Allemagne associées, plus que celui de 147 pays réunis dans l'enquête de OXFAM. Et il faudrait partout se serrer la ceinture. Encore et encore. En 2013, 210 richards sont entrés dans ce temple des milliardaires: + 15% dans une planète en pleine crise.

 

La crise, les richards en Russie ne la connaissent pas. Depuis l'année 2000, les milliardaires sont passés de 0 à 110, quand inégalités sociales et pauvreté ont explosé dans ce pays depuis son passage au capitalisme débridé.

Aux USA, la part des 1 % les plus riches est passée de 7 % de la richesse nationale en 1980 à 21 % aujourd'hui. Depuis l'élection d'Obama en 2008, la croissance post-crise a été absorbée à 95 % par les 1 % les plus riches tandis que 90 % de la population s'est appauvrie.

 

OXFAM dénonce que, ces dernières décennies, de nombreuses lois ont été votées en faveur des plus riches « qui ont pris le pouvoir » : baisse du taux d'impôts sur les sociétés, sur la fortune, déréglementation financière, privatisation des services publics, restriction des dépenses sociales. Depuis 1970, le taux d'imposition des plus riches a baissé dans 29 des 30 pays étudiés par l'ONG.

Oui, le système capitaliste ne favorise que les plus riches et l’État sert leurs intérêts privés plutôt que ceux généraux des peuples.

 

Alors, quand double-ton franchement par la gauche, sans accepter en aucun moment de voiuloir réformer le capitalisme ou l'un de ses bras armés comme l'est l'UE? Encore faut-il avoir un outil approprié pour ce faire, un outil ne mettant pas la lutte des classes au rancard et inaugurant un rapport de forces conséquent. Sans langue de bois ni arrière-pensée politicienne. Un rêve me direz-vous alors que nous sommes dans un tunnel...

 

Le 6 février 2014, contre les puissances de l'argent et leurs valets, la plus petite initiative ne comptera pas pour rien.

 

 

 

Commenter cet article