Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par caroleone

Cet article est reposté depuis coco Magnanville.

Voilà où mène tout ce tapage médiatique autour de cet individu sans intérêt et qui n'a pas lieu d'être aussi bien de la part des médias aux ordres que de ceux qui relaient parmi nous......car ouvrir ses tribunes à ce genre de propagande haineuse n'a pour but que nourrir cette haine et se faire de l'audience au passage (se vexe qui veut, je ne me suis pas exprimée encore mais quand je vois les actes qui découlent de ces faits, je ne peux que condamner).

Ce n'est qu'un début.......

Notre rôle à nous militants, n'est-il pas de dénoncer justement quand le devoir de mémoire est souillé, sali, attaqué ?

Nul doute que cette atteinte aux résistants chers aux cœurs des communistes et de ceux qui combattirent la peste brune ne fera pas la une des journaux !!

Car le groupe Manouchian, qui s'en soucie ?

Caroleone.

 

SONY DSC
 

 

Un ananas et une inscription antisémite. Deux tags, deux insultes sur la fresque rendant hommage au groupe Manouchian située rue du Surmelin. Un acte condamné par Frédérique Calandra, la maire du 20e.

L'ananas taggé sur la fresque de Popof - Droit ©Mairie 20

L’ananas taggé sur la fresque de Popof – Droit ©Mairie 20

Avant, on l’aurait à peine remarqué. Un ananas ? Et alors ? Ce fruit délicieux n’était pas connu pour être le signe de ralliement des antisémites.

Mais c’était avant Dieudonné, ses « quenelles » et ses « shoa nanas ».

Lire la suite sur le journal du web du XXe :

Commenter cet article