Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Hier, je vous ai parlé de Peter Hartz qui était venu dire un petit coucou au locataire de l'Elysée. Je vous avait dit aussi que ce monsieur avait été à la direction de Volkswagen tout en étant membre du parti socialiste allemand. Toujours le même avait été le pilote des lois antisociales Hartz votées quand son camarade de parti s'appelait Schröder. Depuis ce dernier est le boss de Gazprom de son pote Poutine et Peter Hartz a été foutu dehors de sa boite pour des affaires de corruption. Mais c'est toujours une pointure en ce qui concerne les lois antisociales.

L'Elysée n'a pas démenti sa visite chez François II, mais a rajouté qu'il "ne conseille pas" François Hollande.

Michel Sapin, de la promo de François Hollande à l'ENA, actuellement sinistre du chômage et de la précarité, a déclaré ceci pour défendre la visite de son camarade Hartz: " Est-ce qu'on peut mieux dire?

Jean-Paul Agon, pdg de l'Oréal, prétend lui que le pacte de responsabiltés cher à François II est un "pacte de réalité". De la bouche d'un dirigeant du MEDEF, ça veut tout dire.

La CGT regrette que le Pacte de responsabilité se transforme "deal" entre le président de la République et Pierre Gattaz.

 

Jean-Emmanuel Decoin, dans l'Humanité de ce jour, écrit "Que ces socialistes-là changent de nom", en parlant du PS français. Ceux de Paris aussi?

Commenter cet article