Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La presse allemande affirme que Peter Hartz s'est rendu chez François Hollande, quelque jours avant que celui-ci n'annonce son pacte de responsabilité avec le patronat, lors de ses bons (sic) voeux à la nation. Bon, que notre roi élu rencontre dans son palais Tartempion ou Tartempine, pas de quoi lui casser du sucre sur le dos. Sauf que...

Peter Hartz n'est pas le valet habituel qui vient chercher l'accolade du souverain. Il n'est pas non plus le chargé d'affaires d'Angela Merkel. Celle-ci passe plutôt ses ordres par la biais de Bruxelles.

Non, Peter Hartz est un ancien patron de Volkswagen. En 2002, Gehrard Schröder, chancelier d'Allemagne et potentat à l'époque de l'Internationale socialiste, l'avait mandé pour lui concocter un plan de rigueur pour que l'Allemagne fasse plus de profits. Quand je dis l'Allemagne, c'est les patrons d'outre-Rhin dont je cause. Le patronat allemand et ceux qui l'ont servi: ainsi Schröder, ex-chancelier allemand se retrouve-t-il le boss d'un  consortium dont l'actionnaire principal est Gazprom du russe Poutine.

Passons que Peter Hartz ait été aussi foutu dehors de Volkswagen en 2005 à la suite d'une affaire de corruption.

Mais le plan Hartz, mis en place par Schröder, suivi par Merkel et pas remis en cause par le gouvernement actuel Merkel-PS allemand, n'est pas piqué des vers:

- Convention Minijob (contrat de travail précaire, moins taxé et à court terme) et Midijob (cdi de 15h hebdomadaire soldé entre 400 et 800 euros par mois). Cela concerne actuellement près de 20 % des travailleurs allemands.

- Indemnités de chômage plus versées pendant 32 mois mais 12 mois. Ensuite, le chômeur est considéré de longue durée et reçoit le RSA allemand (374 euros) plus bas que le français (475 euros). Attention, on peut réduire ce RSA si un chômeur de longue durée refuse un emploi en dessous de sa qualification ou une embauche Minijob ou Midijob. On peut aussi réduire le RSA, si le chômeur a des descendants ou des descendants pourvus d'économie.

Peter Hartz n'a pas démenti avoir rencontré François Hollande à l'Elysée.

Au fait, comment on dit "il n'y a pas de fumée sans feu" en allemand? Et "pacte de responsabilités"?

Commenter cet article