Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Au garde-à-vous, toute la Cour de l'Elysée et de ses antichambres ont donné de la voix pour aduler François II après sa conférence de presse. Thierry Mandon, le porte-voix attitré du palais à l'Assemblée nationale, n'a pas été le dernier.

Libération, qui fait aussi du cinoche pour François II, s'est fait l'écho, dès ce mercredi, de celui qui se trouve être co-dirigeant du Conseil de la simplification dont le président de la République a parlé pour les patrons.

 

Thierry Mandon dirige donc ce fameux conseil avec Guillaume Poitrinal membre du Comité d'éthique du MEDEF et administrateur de Paris Europlace et de Paris Île-de-France Capitale économique, dont les objectifs sont de promouvoir "l'attractivité de la place financière de Paris et de contribuer à son rayonnement européen et international. " Cela tombe bien puisque hier François II a parlé de gommer des communes et des départements.

Et ce matin, illico presto, le sieur Thierry Mandon de claironner que par la volonté de celui qui est à l'Elysée, «là où il y a une métropole forte et là où il y a un département, on fait converger les deux», parlant d’une «digestion des départements par les métropoles». En Ile-de-France,  on met ensemble Paris et les départements de la petite couronne. Un peu peut-être comme du temps du Gross Paris cher au Reich hitlérien?

 

Pour ceux que ça intéresse, les départements ont été créés par la Révolution française, le 22 décembre 1789, pour supprimer les provinces de l'Ancien régime. Leur nombre (83) et leurs limites furent fixés par décret au début de l'année 1790.

Maintenant, il reste à savoir si la Révolution de 1789 était social-démocrate ou social-libérale.

Commenter cet article