Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Communiqué de la CGT-Cheminots:

Pour le 5ème dimanche de suite, les Agents De Conduite (ADC) du Littoral sont appelés à cesser le travail du dimanche 11H00 au lundi 10H59 dans le cadre d’un préavis de grève unitaire déposé par la CGT, SUD-RAIL et la CFDT-FGAAC. La mobilisation est toujours très importante, encore près de 90% les dimanche 5 et lundi 6 janvier.

Comme elle en a pris la fâcheuse habitude tous les ans, la direction SNCF a profité de ce qu’elle appelle le changement de service annuel, qui se déroule mi-décembre, pour remanier et modifier en profondeur les Journées de Services (JS) des Agents De Conduite. Un nouveau gain de productivité a été réalisé sur le dos des ADC. Résultat, des amplitudes de JS qui augmentent encore. En sachant qu’une JS peut allait jusqu’à 11H00 d’amplitude.

Tout ceci, est inacceptable pour l’ensemble des ADC. Aujourd’hui, la coupe est pleine. Ils ne demandent pour 2014, ni plus ni moins que la même organisation du travail qu’en 2013, même si cette dernière ne leur donnait déjà pas une pleine satisfaction.

Aujourd’hui, la direction de la SNCF essaye de cacher un sous effectif flagrant d’ADC. Pour cela, elle s’acharne à vouloir faire circuler le même nombre de trains, avec moins d’ADC. L’équation de se problème étant totalement incompatible avec un service public de qualité.

Les usagers du TER pouvant au quotidien s’en rendre compte : Retards voir même suppression de train, qui ont tendance à se reproduite très souvent. Tous ceci bien évidemment au détriment du service public et des usagers.

Aujourd’hui encore, la direction reste arque boutée sur sa position et refuse de prendre en compte les revendications légitimes portées par les ADC.

Pire, elle est même revenue sur des points d’accords qui avaient permis de lever la grève des ADC de Valenciennes il y a à peine 3 semaines . Ces derniers n’ayant d’autre choix que de déposer un nouveau préavis de grève.

Donc, dimanche prochain, ce ne sera plus seulement les ADC du littoral qui seront en grève, mais également les ADC de Valenciennes. Résultat d’un comportement irrationnel et irresponsable qu’adopte la direction SNCF.

C’est donc bien cette Direction qui est seule responsable de la continuité voir même de l’amplification de la grève. De part l’attitude qu’elle adopte, elle se rend coupable et amplifie la grogne des ADC.

Les ADC sont bien déterminer à poursuivre le combat. Les OS appelant la direction à négocier, afin de trouver rapidement une issue favorable à ce conflit. Elles vont même aller à la rencontre des élus du conseil régional, afin de leur expliquer vraiment ce qu’il se passe. 

 

Et les travailleurs de la SNCM-CMN ont eux repris le boulot:

Après huit jours d’une grève fortement suivie, les salariés de la SNCM et de la CMN ont voté la reprise du travail en ayant obtenu des engagements forts du Gouvernement pour lutter contre le dumping social et moderniser la flotte des navires de la compagnie.

Désormais, sur propositions de la CGT, tous les salariés d’une compagnie maritime, quelle que soit leur nationalité, qui travailleront entre deux ports français, bénéficieront du droit du travail français.

C’est une sacrée victoire sur la déréglementation sociale en vigueur dans le secteur du transport maritime.

Elle doit engager le Gouvernement français et l’Europe à aller beaucoup plus loin afin d’en finir avec le dumping social et fiscal organisé et définir un socle social de haut niveau qui garantisse l’égalité de traitement entre les salariés, quels que soient leur origine et leur statut, dans tous les secteurs d’activité.

La CGT salue également l’annonce de la construction dans un premier temps de deux navires pour la SNCM qui permet de donner de la visibilité quant à l’avenir de la compagnie et d’ouvrir des perspectives nouvelles pour les chantiers navals de Saint Nazaire.

Elle sera très attentive quant au respect des engagements pris par le Gouvernement.

La CGT félicite l’engagement et la détermination des salariés dans cette grève.

Par leur lutte, les salariés de la SNCM et de la CMN démontrent qu’il est possible d’imposer d’autres choix que la mise en concurrence entre les salariés qui se fait au détriment de l’emploi et des droits sociaux.

Dans un contexte où les plans sociaux se multiplient, où de plus en plus de salariés se retrouvent exclus du  travail, où les inégalités se creusent, où la pauvreté progresse, où patronat et gouvernement espèrent imposer une baisse significative du coût du travail, Ils adressent à l’ensemble du monde du travail un formidable encouragement pour développer des mobilisations gagnantes.

La CGT appelle donc à amplifier le débat avec les salariés dans toutes les entreprises afin de construire les mobilisations unitaires indispensables et préparer une journée interprofessionnelle d’action de haut niveau le 6 février 2014 pour imposer d’autres choix.

Commenter cet article

canaille le rouge 12/01/2014 11:55

Rien a dire sur le fond mais une interrogation.
Quel littoral ? atlantique, mer du nord, méditerranée ?
Parce que "SNCM" on mesure bien que ce n'est pas la mer de sable mais les premiers ?
;-)))

Le 12/01/2014 16:41

Bonne question, il s'agit des conducteurs SNCF de la Côte d'opale.