Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Par la voix du grand argentier de notre fric public Pierre Moscovici. Même Elisabeth Guigou, présidente de la commission des Afaires étrangères à l'Assemblée nationale, et Christian Eckert, rapporteur du budget, tous deux du fan-club de l'Elysée, en sont tombés de leur fauteuil. Certes, émoi qui ne durera pas, vu que pour demeurer sous les ors du palais, il vaut mieux faire dos rond devant les décisions de François II.

 

L'île de Jersey a pour chef d'état sa gracieuse majesté Elisabeth II d'Angletterre. Ce confetti, à un cri de mouette de la Normandie, est une place importante dans la fraude fiscale. Son score (75%) est remarquable dans l'opacité, que ce soit dans le secret bancaire ou le nombre de sociétés écrans.

Seulement voilà, la BNP-Paribas de chez nous y possède 2 filiales et la Société générale (aussi de chez nous) au moins 3. Le conseiller de l'Elysée en macroéconomie est Emmanuel Macron issu de la banque Rothschild. Et François Villeroy de Galhau, dirlo général de BNP-Paribas, ve se retrouver à Bercy.

Vous croyez que les puissance de l'argent ont fait pression pour que soit rayé Jersey des paradis fiscaux?

 

J'oubliais. Sur la liste des paradis fiscaux (pardon des états non coopératifs) concoctée par l'UE, ne figure ni le Luxembourg ni la Suisse. Oui, la Suisse, à qui Bercy avait demandé des explications sur Jérôme Cahuzac et qui avait répondu: rien à signaler.

Allez, tonton François, on en remet un coup contre la finance internationale, cet ennemi dont on ne connaît pas le visage?

Commenter cet article

canaille le rouge 21/01/2014 17:05

Jersey rayé ? c'est pour aller avec les bonnets rouges de Montebourg ?
:-))))