Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Hier, à la veille de l'année 2014, le président de la République n'a rien dit sur le pouvoir d'achat de ses concitoyens. Par contre, François II a proposé un "pacte de responsabilité" aux entreprises, "fondé sur un principe simple: Moins de charges sur le travail, moins de contraintes sur leurs activités et, en même temps, une contrepartie: plus d'embauches et plus de dialogue social".

Bingo, vient de répondre le MEDEF par la voix de son patron Pierre Gattaz: "Le Medef est prêt à participer et à s'impliquer activement pour bâtir concrètement le pacte annoncé par le président de la République. Il faut cependant avancer rapidement car il y a urgence". Pour le MEDEF, ce type d'initiative doit passer par le lancement de cinq chantiers indispensables: l'allégement de la fiscalité des entreprises, la diminution du coût du travail, la simplification, la baisse des dépenses publiques et la diminution des obstacles à l'emploi.

Voilà, Rien sur les salaires et toujours plus détricoter les droits des travailleurs. Comme quoi sur le fond et sur la forme, même pas l'épaisseur d'une feuille de papier-cul entre l'ancien boss du PS devenu locataire de l'Elysée et le patronat français.

 

Bonne année qu'il a dit François II depuis son palais à ses sujets. En priorité aux patrons. S'il y en a qui espèraient le père Noël pour une poltique de gauche, va falloir brûler plus de cierges que ça, non?

Commenter cet article