Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

ANI.jpg

Non, pas de faute d'orthographe de ma pomme. L'ANI a été signé par le MEDEF et la CFDT. ANI comme Accord National Interprofessionnel. Les députés godillots de l'Elysée en ont fait une loi. Au 1er janvier 2014, entre en vigueur une mesure de cette loi pour les salariés à temps partiel.

Cocorico avaient tonitué le MEDEF, la CFDT et l'Elysée copains comme cochons, voilà un machin qui va dans le sens des salariés. Comme si depuis que le patronat existe, il faisait dans le social, sauf s'il y était forcé.

Bref, la CGT avait dit que l'ANI était de la merde, pour faire court, tandis que les "partenaires sociaux" avançaient que les 4 millions de travailleurs exploités à temps partiel allaient voir du progrès social du tonnerre de dieu: pas de temps partiel inférieur à 24 h.

 

Or, que dit la loi (votée par les députés godillots de l'Elysée, pour ceux qui ne suivraient toujours pas)?

1. Seuls les contrats signés en 2014 sont concernés et en 2016, si les poules ont des dents, le reste.

2. Exceptions: ben oui, il faut pas trop être révolutionnaire! Ne sont pas concernés par la loi, les jeunes de moins de 26 ans, les intérimaires, les employés de maison.

3. Cerise sur le gâteau: un salarié pourra faire la demande écrite à son patron de ne pas être concerné par ladite loi. On peut douter du degré de volontarisme des travailleurs dans cette époque où le chômage explose, non? D'autre part, pour raisons économiques, la loi permet au patron de déroger à l'ANI.

 

A part ça, très bon ANI comme disent le MEDEF, la CFDT et l'Elysée.

Commenter cet article