Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L’hiver a déchiré les rires de vos villes

De ses mains froides il en a fermé les yeux

Et puis s’est répandu dans l’aurore immobile

Pour qu’elle efface sa naissance sous les cieux.

 

Lorsque la vie s’est fendue et puis se sépare

Dénudée affolée devant le vide fort

Le cœur n’est plus conquérant et se désempare

Il se perd dans le mirage des doigts retors.

 

Alors la tête ailleurs et un pied dans l’abîme

Dans la bouche aride fond le moindre baiser

Comme la jeunesse du monde qu’on décime.

 

Je vous ai dénommés gens au petit bonheur

Vous vous enfermez tous avant d’avoir osé

Votre tombe tranquille est de votre couleur.

 

Est-ce ainsi que le monde doit vivre?

Commenter cet article

caroleone 29/12/2013 13:55

Bonjour Roger,

Superbe inspiration, bravo....
Mais c'est vraiment trop beau pour eux.....
Il n'y a pas à dire, tout ceci inspire les poètes et leur grand cœur transpire et sue des mots chaque fois plus beaux.

Toutes mes amitiés poétiques camarade

caro