Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Claude Guéant, avant d'avoir été ministre de la police de Nicolas 1er place Beauvau, fut son directeur de cabinet toujours place Beauvau.

 

Il s'est rendu dernièrement dans les locaux de la police, mais pas pour reprendre  un carton qu'il aurait oublié. Non, il a été entendu par les filcs de la direction nationale des investigations financières, à cause d'enveloppes que le Père noël, à l'époque, avait glissé dans ses petits souliers.

Concrètement, selon le JDD qui rapporte l'interview de Claude Guéant à ses anciens subordonnés, une enveloppe tombait du ciel chaque mois, farci de 10 000 euros en espèces. Claude Guéant, directeur de cabinet de qui-vous-savez, s'en mettait 4 000 euros dans ses fouilles parce que charité bien ordonnée commence toujours par soi-même. Les 6 000 euros restant étaient pour Daniel Canepa, ancien directeur adjoint du cabinet, Jacques Lamotte, ancien contrôleur général des services actifs de la police nationale, et Michel Camux, ancien chef de cabinet de Nicolas Sarkozy. Tout cela au titre de compléments de salaire étant donné que les très hauts fonctionnaires sont payés au ras des pâquerettes.

 

Allez, tous en choeur: "Petit papa noël, quand tu descendras du ciel, avec des biftons par milliers, n'oublie pas aussi nos petits souliers, puisqu'en France tous naissent égaux en droit."

Merde, ça ne rime pas. C'est peut-être à cause de ça que beaucoup de sabots ne seront pas aussi remplis, non? Même sous un gouvernement de gôche?

Commenter cet article