Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Philippe Bernard était le grand patron des idées de la tribu des Le Pen dans le Nord. Frédéric Butez et Sylvie Langlois s'asseyaient dans son bureau pour diriger l'extrême-droite dans ce département.

Figurez-vous que ces chevaliers blancs, du parti qui ne trempe dans aucune magouille, étaient convoqués devant la justice pour escroqueries. 3 fois rien: comptes bidonnés, 100 000 euros d'abus de biens sociaux, etc.

"Il fallait optimiser le travail des militants. C'était l'occasion de faire travailler les militants et des amis", rapporte la Voix du Nord. Lesquels amis? On ne saura pas. Mais pour motiver tout ce monde, des "personnes sont défrayées", plaide l'individu (terme usité normalement dans la police) Philippe Bernard.

Bref, ledit individu (toujours selon la police) a écopé 4 ans de taule dont 2 avec sursis.  Mais sans mandat de dépôt. Ben oui, il n'est pas de la racaille d'un quartier. Il devra aussi banquer 30 000 euros d'amende. Ce n'est pas beaucoup, vu que le procureur avait évoqué un préjudice de plus d'un million d'euros, non?

Ses potes Sylvie Langlois et Frédéric Butez ont écopé aussi mais moins. Ben oui, ils ne sont pas non plus des voleurs de mobylettes.

 

Figurez-vous que le parti à Jean-Marie et à la Marine avait voulu se porter partie civile contre leurs 3 ex-spadassins. N'en jetez plus, la Cour est pleine a quand même dit le tribunal qui l'a débouté.

Par contre, l'ex-trésorier du Fn, convoqué par la justice, a été relaxé. il n'avait rien vu ni rien entendu dans cette escroqurie en bande organisée. Du coup, il sera tête de liste des bluns marines à Douai. Oui, c'est mieux pour la démocratie et puis, lui non plus n'est pas de la racaille d'un quartier populaire.

Commenter cet article