Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mais en ces jours de fête, n'oublions pas que le ventre de la bête immonde est toujours fécond.

corentin-celton.jpg

ll y a 70 ans, le 29 Décembre 1943, Corentin CELTON, Infirmier, Secrétaire du Syndicat CGT des Services Publics Parisiens, responsable communiste, organisateur de la Résistance FTP au sein des Hôpitaux, était fusillé au Mont Valérien.

Il avait été dénoncé à la Gestapo par Serge GAS, Directeur Général de l'Assistance Publique, collaborateur servile des nazis, révoqué sans pension à la Libération de Paris.

Dans sa dernière lettre, Corentin CELTON écrivait: "Je tiens à vous dire au moment où je vais mourir que j'ai lutté pour un monde meilleur, ce qui reste ma fierté au moment où je vais payer mon attachement à mon idéal politique. Il ne me coûte pas de mourir puisque j'ai la certitude que la France vivra"

A la Libération, l'Hôpital des Petits-Ménages à Issy-les-Moulineaux, où il travailla, est rebaptisé à son nom.

Le Syndicat CGT de l'Hôpital Corentin CELTON, l'Union Syndicale CGT de l'AP-HP et les anciens combattants de la Résistance organisent une journée d'hommage à la mémoire de notre camarade Vendredi 31 Janvier 2014. 

Le Syndicat CGT de l'HEGP s'associe à cet événement avec une pensée pour nos camarades résistants des Hôpitaux Broussais, Boucicaut et Laennec morts pour la France.

 

source: page de Jo Balard sur Facebook

Commenter cet article