Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Arnaud, c'est Arnaud Cléré, encarté chez Copé. Mais il voulait reprendre sa bonne ville de Gamaches dans la Somme aux socialos-communistes qui l'administrent. Alors, en mai dernier, cet agriculteur de 35 ans décide de s'aboucher avec la tribu des Le Pen and Co pour les municipales de 2014.

« Pourquoi devrais-je repousser ces gens-là  ? Ils n’ont ni la lèpre ni la gale. »

« Entre le parti et ma ville, j’ai choisi ma ville. »

Et le voilà quittant l'Ump et d'annoncer son adhésion au parti Souveraineté indépendance et liberté, l'un de ces groupuscules d'extrême-droite qui n'a pas l'étiquette Fn mais celle du  Rassemblement blun marine.
 

Mais ce dimanche, boum, le paysan annonce sa volonté de retourner à l’UMP, car chez le rassemblement blun Marine, c'est « sectaire », « dictatorial » et tutii quanti.

Mon Dieu seigneur, merci d'avoir remis dans le droit chemin de la droite cette pauvre petite brebis égarée chez les vilains. Car figurez-vous, dit Arnaud Cléré le repenti à Rue89:

Lors d’une réunion, mi-octobre, à Hénin-Beaumont, des têtes de liste et de quelques colistiers du nord de la France [Nord, Pas-de-Calais, Haute-Normandie et Picardie, ndlr], j’ai vu des tatouages de croix gammées sur deux ou trois personnes. Sur leurs bras. Après le déjeuner, j’étais reparti. Cela a été l’élément déclencheur.

J’ai aussi très vite été choqué par les propos homophobes et xénophobes des militants. Ils parlent sans arrêt de “pd”, de “pd”, de “pd”, ça me fait froid dans le dos.

J’ai envoyé une lettre recommandée au FN pour dire que je renonçais à toute investiture et à toute collaboration. J’ai de bonnes chances d’être réintégré à l’UMP, mes colistiers issus de la droite saine sont soulagés et moi aussi. J’ai un poids en moins sur le thorax. »

Copé, recouvrant son enfant dans son bercail, s'est exclamé ce matin sur Europe 1:"Arnaud Cléré est la preuve que les gens ne confondent plus l’UMP et le FN."
Oui, chacun chez soi et le capitalisme sera bien gardé.
 
"Il y aura des suites judiciaires", semble s'étouffer  Steeve Brois, l'un des caïds des Le Pen à Hénin-Beaumont. Oui, chez eux, c'est l'original et pas la copie?
La feuille d'extrême-droite qui ne fait soi-disant plus de pub pour le Fn parce qu'ils sont fâchés, avec aussi à sa une Nadine Morano de l'Ump, ex-ministre de Nicolas 1er
Au fait, Copé, le big chef de l'Ump, l'a exclue la Nadine?

Commenter cet article