Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Cette nuit-là, Adolph Hitler chancelier du IIIe Reich ordonne un pogrom contre les juifs d'Allemagne. En provoquant cette première grande manifestation de violence antisémite, les nazis veulent accélérer leur émigration jugée trop lente, en dépit de la politique de persécution et d'exclusion mise en œuvre depuis février 1933.

C'est la nuit de cristal: près de 200 synagogues furent détruites, 7 500 commerces et entreprises exploités par des juifs saccagés ; une centaine de juifs furent assassinés, des centaines d'autres se suicidèrent ou moururent des suites de leurs blessures et près de 30 000 furent déportés en camps de concentration. Au total, plus de 2 000 juifs périrent. Ce fut l'une des prémices à la Shoah.

L'objectif fut atteint : le nombre de candidats à l'émigration crût considérablement, mais les frontières des autres pays restèrent fermées. La France et la Grande-Bretagne, puissances internationales économiques et militaires, ne pipèrent mot ou si peu. Mais déjà en 1936, elles avaient déclaré leur non-intervention dans le coup d'état militaire fasciste qui déclencha la guerre civile en Espagne. Et le 3 septembre 1938, elles acceptèrent le dépècement de la Tchécoslovaquie au profit des nazis avec les Accords de Munich.

La Deuxième Guerre mondiale et son cortège de barbarie allait bientôt enflammer la planète.

Nazi est le raccourci de national-socialiste des travailleurs allemands, le racisme étant la doctrine d'Etat de ce parti.

A cette époque, l'extrême-droite allemande dissimule ses crimes derrière les mots national, social et travailleurs.

Commenter cet article