Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est un article de la loi au coeur du projet de réforme antisociale du régime des retraites voulue par François II. Tous ses députés présents l'ont voté dans la nuit du 8 au 9 octobre 2013, sauf 8 d'entre eux qui se rappellent qu'ils sont encore de gauche.

Les députés Fg et verts ont voté contre cet article de loi.

La droite a voté contre parce qu'elle demandait le report de l'âge de départ à la retraite à 65 ans. Actuellement, la loi le fixe à 60 ans.

Mais c'est une belle supercherie avec les mesures capitalistes adoptées déjà sous Sarkozy. Et l'Elysée vient d'y mettre une nouvelle couche avec 43 années de cotisations pour partir à la retraite à taux plein, car, mécaniquement, ça retardera de plusieurs anées l'âge de départ.

Christian Paul, député PS, a lui assuré "pour beaucoup de Français concernés par cette réforme la vie réelle au travail n’atteindra pas 43 ans". Il faisait ainsi allusion à des mesurettes liées à la pénibilité, à la situation de femmes ou de jeunes. Mais elles toucheront qu'une infime minorité de travailleurs et qui raccourcira le nombre d'années cotisées d'un an seulement.

Mais Christian Paul, godillot de l'Elysée, comme tous ses collègues socialistes au Parlement, n'a jamais bossé en horaires décalés, ni de nuit ni dehors et dans des conditions difficiles. Si, peut-être une fois ou deux en séance de nuit à l'Assemblée nationale, assis dans un fauteuil entre deux coups de gorgeon à la buvette du Parlement.

Séance de nuit à l'Assemblée nationale

Merde, ceux qui n'ont jamais réellement bossé dans des conditions pénibles font les lois en France, le doigt sur la couture du pantalon, pour rabaisser le sort du peuple. Là est la montée du Fn et l'abstention dans les milieux populaires.

Le Ps manifestait, il y a 3 ans, dans les villes de France, contre la réforme à la sauce sarkozyste. Aujourd'hui, bien pourvu et bien au chaud sous les ors de la République, il nous crache à la gueule. Une fois de plus. Un point c'est tout.

Commenter cet article

sorcière and co 11/10/2013 18:14

si le fait de détenir un mandat de député fasse basculer à droite et trahir ceux qui souffrent et qui espéraient en une vie de justice alors il faut supprimer nos structures, en 1968 on criait "élections piège à cons" et je pensais avec naiveté qu'il suffisait de propagande pour expliquer que ça pouvait changer et que le slogan était outré, et bien non les gauchards avaient raison. c'est la socièté qu'il faut changer et rapidement avant que l'on soit devenu de jolis squelettes

caroleone 10/10/2013 20:04

Bonsoir Roger,

Parfois on lit les titres et on ose y croire....c'est comme si on vivait notre vie dans un cauchemar quotidien en ce moment.
Je comprends et partage ta colère, ta rage, je me sens bien impuissante et je relaie ton article car il est bien ficelé comme d'hab.
Merci et passe une bonne soirée quand même.

Amitiés de caro