Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Après seulement 5 petits jours de débats, emballé c'est pesé, la loi antisociale sur les retraites du gouvernement rose-vert va être votée.

En 1981, la gauche au pouvoir reculait l'âge de départ à la retraite de 65 à 60 ans. En 2013, comme l'a reconnu la ministre des Affaires "sociales", dans un futur proche c'est du 66 ans. Bonjour le progrès!

Les députés Front de gauche vont voter contre. Ouf.

Les écolos vont s'abstenir. La députée Véronique Massonneau admet pourtant que "ce projet est une déception. (...) pratiquement aucun de nos amendements n'a été retenu". Ben oui, quand on est la cinquième roue de la charette. Bref, les députés verts s'abstiendront pour ne pas emmerder leurs potes ministres qui veulent le rester.

Les godillots du Ps voteront tous cette régression sur les retraites. Peut-être qu'un quarteron votera contre ou s'abstiendra. Cette poignée ne le sait pas encore à cette heure. Elle appartient à l'aile gauche du Ps et a des potes au gouvernement (Je ne vous dirai pas lesquels tant ils ressemblent aux autres-ceux de l'aile droite-). Cette poignée prie aussi le Pc de s'allier avec le Ps à Paris pour les municipales. Oui, toujours dedans et jamais carrément en dehors du parti à la rose.

 

L'austérité menée par l'Elysée est suicidaire socialement, économiquement et politiquement. François II s'en fout. On l'a placé dans un palais jusqu'en 2017, sans qu'il ne rende un seul compte à quiconque. "Après moi le déluge", avait dit l'un de ses royaux prédécesseurs.

C'était avant la Révolution de 1789. Dites, et si on activait une nouvelle révolution au lieu d'aller blablater dans les antichambres de ceux qui nous régentent. Pas chiche ?

Commenter cet article