Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Brignoles, ville et chef-lieu de canton qui s'est offert dernièrement un conseiller général lepéniste. Et bien dans cette bonne ville, se tient l'hypermarché Leclerc. Dire que ses salariés sont grassement payés dans une enseigne qui se dit paternaliste et près de ses travailleurs, il y a loin de la coupe aux lèvres.

Aussi, en juillet dernier, s'est créé un syndicat CGT auquel plus d'un quart des 160 travailleurs a adhéré. En France, la liberté syndicale est garantie par l'alinéa 7 du préambule de la Constitution de 1946. Pour autant, le patronat et ses alliés n'en ont cure tout en se proclamant tous des démocrates.

A Brignoles donc, l'hypermarché Leclerc s'assoit aussi sur ce principe fondamental de la République française: 26 avertissements, 5 mises à pied conservatoires accompagnant autant de convocation en vue d'un licenciement, le tout en moins d'un mois, sanctionnent les syndiqués CGT. Avec l'appui de l'Union locale CGT, le syndicat de l'entreprise va engager une action collective.

Mais que dit Michel Sapin, ministre du Travail et du dialogue social? Oui, c'est vraiment son titre.

 

Hier, les personnels des inspections du travail (CGT-FO-FSU-SUD-CNT) ont fait grève et manifesté à Paris.

Ils ne vous l'ont pas dit à la télé? Normal, ledit Michel Sapin veut réduire l'indépendance des inspecteurs du travail et supprimer des milliers d'entre eux. Il ne faut pas que ça se sache.

Dormez bien patrons de France et de Navarre, François II et tous les siens protègent votre destinée.

Commenter cet article

Olivier 30/10/2013 07:39

Bonjour.
Je suis de près ce qui se passe en ce moment au leclerc ayant de la famille salarié dans ce supermarché. Je me disait que pour communiquer et dénoncer plus facilement et rapidement les agissements de la direction, il faudrai creer une page Facebook.

Bon courage.

Olivier

CGT 14/11/2013 22:24

la page fb existe:
https://www.facebook.com/cgtleclercbrignoles